1918-2018. Hommage aux combattants de 1914-1918

Commentaires fermés sur 1918-2018. Hommage aux combattants de 1914-1918 Villemur dans la guerre 1914-1918

 L’hommage des Amis du Villemur Historique.

 

poilu de sentis

Le monument aux morts de Villemur et le “poilu” de Sentis.

Aujourd’hui, dimanche 11 novembre à Villemur, s’est déroulée une cérémonie d’hommage pour commémorer l’armistice de la guerre 1914-1918. Les enfants des écoles ont chanté « La Marseillaise » accompagnés de deux solistes de l’école de musique. Cortège, Anciens Combattants, discours.
Rien de plus ou presque que les années précédentes en cette année du Centenaire de la Grande Guerre….
D’autres manifestations ont peut-être parasité l’hommage à nos soldats…

C’est faire peu de cas de « Ceux de 14 » comme aurait pu le dire Maurice Genevoix,  et en mémoire des combattants villemuriens de 14-18, l’ hommage aurait pu être différent, peut-être plus solennel en cette semaine et ce jour d’armistice où on célèbre la paix retrouvée, une paix  si fragile même encore aujourd’hui.
Alors ces quelques lignes qui suivent, nous les dédions justement à la mémoire de tous les villemuriens qui ont participé de près ou de loin à ce conflit mondial.
Non seulement à ceux qui ont payé de leur vie et dont le nom est gravé sur le monument aux morts, ils sont 124, mais aussi à tous les autres.
Les autres qui sont revenus de cet enfer, éclopés pour certains, indemnes pour d’autres, mais dont le souvenir de cette boucherie ne s’effacera jamais de leur mémoire.
Il y a 100 ans, tous ces hommes ont accompli leur devoir, et notre devoir aujourd’hui, c’est de perpétuer leur mémoire. 

Les autres, ce sont aussi leurs familles, parents, femmes, mères, enfants, qui pendant des mois, des années ont souffert, ont attendu parfois parfois en vain le retour de l’être cher.
Notre hommage va à toutes et à tous car ils étaient nos pères, nos grands-pères, nos familles.
Oui, tous auraient mérité un hommage plus solennel. 

 

Les quelques chiffres qui suivent sont éloquents : en 1911, le recensement de la population donnait 3.255 habitants à Villemur. Savez-vous combien d’hommes ont été mobilisés entre 1914 et 1918 ? 608 ont été répertoriés, et la liste n’est pas exhaustive, soit près de 19 % de la population (moyenne France environ 20%)
À Villemur ils se répartissaient de la manière suivante en 1914 à la déclaration de guerre :
Armée active, 66 hommes qui étaient en 1914 dans leurs casernes soit les classes 1913 1912 1911
Réserve de l’armée active, 222 hommes, classes de 1910 à 1900, qui sont partis au front pour la plupart les premiers jours de 1914.
Armée territoriale 126 hommes, classes de 1899 à 1893.
Réserve de l’armée territoriale 77 hommes, classes de 1892 à 1887.
Puis plus tard partiront les jeunes gens des classes 1914 (en novembre 1914) à 1919.

Environ 300 hommes sont partis les 15 premiers jours du mois d’août 1914. Ils étaient ouvriers de l’usine Brusson ou de la scierie Sabatié, artisans, employés, cultivateurs pour la grande majorité. Ils ne sont pas partis la fleur au fusil comme on a pu le lire, mais contraints et forcés, ne sachant que peu de choses pour la plupart, de la situation politique de l’époque et des enjeux des gouvernements en place.
Ils partirent en traînant les pieds, le cœur gros, laissant femmes, enfants, famille, ferme ou commerces. À l’excitation des prises d’armes à la caserne, au voyage en train vers le front traversant des régions enthousiastes, ont succédé quelques jours plus tard le choc des premières batailles et des premiers morts (10 morts à Villemur entre le 20 et le 31 août 1914).

Nous ne les oublierons jamais.

En ce jour anniversaire, quelques communes voisines Layrac, Fronton, Castelnau-d’Estretefonds, Montbeton… ont fait appel aux Amis du Villemur Historique pour le prêt de documents, mannequins, matériels divers concernant la période 14-18. Nous avons bien sûr, donné une suite positive à ces demandes.
Rappelons qu’en novembre 2012, les Amis du Villemur Historique avaient organisé une exposition sur la Grande Guerre, en quelque sorte une répétition de la grande exposition de l’été 2014 intitulée « les villemuriens dans la Grande Guerre »

Enfin permettez-moi, à titre personnel, d’avoir aujourd’hui, une pensée particulière pour ceux de ma famille, combattants de la Grande Guerre que je n’ai pas eu la chance de connaître, mes grands-pères Augustin et Léon, et mes grands-oncles Georges, Joseph, Léon et le jeune Jules, mort au combat en 1915 à Roclincourt. Il allait avoir 20 ans.

JCF/AVH 11/11/2018

À lire absolument, en cliquant sur le lien suivant :   Se souvenir… “Un oeil sur Villemur “


Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire la liste des 124 noms inscrits sur le Monument aux Morts de Villemur-sur-Tarn

Liste des 124 soldts du Monument aux Morts de Villemur

Grâce à la générosité de leurs familles, nous avons pu collecter un certain nombre de portraits de soldats.
Première série ci-dessous, les soldats décédés pendant la guerre,  “Morts pour la France “.( Villemur, Magnanac, Le Terme Sayrac, Villematier)

 

 

 

 

 

 


Deuxième série concernant d’autres soldats de Villemur et environs (Magnanac, Le Terme Sayrac, Villematier) 

Cliquez sur le lien suivant : AUTRES SOLDATS

Les soldats dont les noms suivent sont enterrés dans nos cimetières communaux. Certains sont décédés à Villemur, pour les autres, les corps ont été rapatriés par leurs familles. (la liste n’est pas exhaustive)

Cimetière de Villemur-sur-Tarn : BALAT Pierre, BOURRES Alfred, CAPOULAT Pierre, CARRAT Alphonse (inscription commémorative), CHAUBARD Jean, GAY Albert, GAY Pierre, , LACAUX Germain, LONDRES Jean Martial, MARAMBAT Donatien, MARTY Pierre Maximin, (rapatrié de Moulins) PENDARIES Jean, (rapatrié de Lamagistère) PENDARIES Jules, PÉRISSE Pierre, RATIER Hippolyte, (ces deux derniers rapatriés d’Agen)  TERRAL Antoine, (rapatrié de Montpellier) VACQUIE François.
Egalement FAUR Joseph, et Jean LACOSTE dont le nom figurent sur le mémorial de l’église Saint-Michel
Autres cimetières : BECADE Fernard (cimetière de Couffouleux 81), FIEUZET Joseph (Cimetière de Magnanac), LAGRANGE Hubert (Le Terme), PEFOURQUE Henri (Le Terme), LORMIERES Felix (Le Terme), , MAURY Pierre Victorin (Sayrac), TEYSSEYRE Théodore (Sayrac), BOUISSET Clément (Villematier), JEAN Louis (Ossuaire de l’ancien cimetière des Sables d’Olonne 85)

Transportés des cimetières du front et inhumés à Villemur :

MARCHET Paul et OURGAUT Gaston (13/11/1920) GAYRAL Albert (23/10/1921) Marius CHAUBARD et Germain GARDETTES (27/11/1921) BRUSSON Germain (9/2/1922) SICARD Antoine, (1/6/1922) GIBERT Pierre, (En 2014, l’A.V.H a restauré sa tombe au cimetière de Villemur)

D’autres soldats sont enterrés dans des Nécropoles nationales, en France et en Belgique.
Cliquez sur le lien suivant : Soldats villemuriens enterrés dans les Nécropoles nationales

En ce qui concerne  les autres soldats dont les noms suivent , (56), aucune sépulture n’a été retrouvée, certains faisant  partie des 700.000 soldats « disparus » 

ABEILHOU Louis, AFCHAIN Augustin, ALGANS Henri, BALAGNA Eugène, BALAT Jean, BALAT Joseph, BALAT Pierre,  BERNADOU Elie, BERTRAND Emile, BESSIERES Jean, BESSIERES Jean-Marie, BIRBET Jean-Marie, BLANC Alphonse, BLANC Louis, BONHOMME Antoine, BONNADIEU Jean, BRETX Jean Marie, CARRAT Alphonse, CHÉDÉ Jean, CLAMENS François, COUDERC Jean, DEPENNE Marius, DESPEYROUX Marcel, FOURASTIE André, GAUSSENS Jean, GAY Antoine, GAY Emmanuel, GAY Pierre Gaston, GAYRAUD Baptiste, GIBERT Joseph, GRANIER Claude, GUY Jean Léon, JACOBE DE NAUROIS Jean, JACQUES Jean, LACROIX Maurice, MALPEL Jean Marie,  MEILHOU Guillaume, MILHOC Jules, OLDEKOP Yvan, OLIVIE Gaston, PANASSIE Guillaume, PORTES Jean Marie, RAMOND Auguste, RAMOND Emile, RIGAUD Jean, ROUCOLLE Jean, ROUMAGNAC Jean, SANS François, SCHILLING Gaston, SEGUIER Antoine,  SOULIE Louis, SOURIAC Victor, TERRANCLE Jean, TIMBAL Joseph,TIMBAL Olivier, TRILHES François.

Les soldats dont les noms suivent sont nés à Villemur, mais leurs noms figurent sur d’autres monuments aux morts que celui de Villemur :
CABOS Louis, né à Villemur (Magnanac) : Monument aux Morts de Villematier.
Les frères Emile Célestin et Elie Félix GOURMANEL nés à Villemur ( Magnanac et Saint-Maurice) sur le Monument de Tauriac (81)
Marius Pierre MARTY né à Villemur (Longuenauze, Le Terme) Monument aux Morts de Couffouleux (81)
Camille François VIALAR né à Villemur (Les Filhols) Monument aux Morts de Montvalen.
Pierre CHALANDA né à Villemur, Monument aux Morts de Montauban.
Enfin Gabriel Aristide MAURY, né de père inconnu, artilleur disparu au combat en 1916 dans la Somme : son nom figure sur le Livre d’Or de Nohic (82) mais il n’apparait sur aucun Monument aux Morts.

Crédit photos des SOLDATS.  Mes remerciement envers :
R.Vignals (†) M.M.Poncelet, P.Gay-Terrancle (†) G.Labouysse, M.Portolès, P.Ourgaut, H.Rayssal, J-L Mouyssac, J.Marzorati, P.Brunel, C et M.Pendaries (†) J. François (†) M et M. Faillères, H.Faur, M-R ; Battistella, Y.Quarti, J.Vaquero, P.Sicard, V.Ferlin, M.Clamens (†), P.Villa, P.Gay, M.Cazaméa, G.Larroque, famille Berthet, J.Ichters, M.Boyer, N.Manneville, H.Falba, Y . Godefroy, J-F Dettori.

Comments are closed.