Historique

 

logo avh

Sceau de Villemur (reproduction en cire, AD 31)

Il était une fois, sous le beau ciel d’Occitanie, des retraités plein d’entrain et d’ingéniosité, qui plutôt que de jouir de l’oisiveté méritée, se sont lancés dans le bricolage. Mais de nature studieuse, leur passe-temps est devenu un défi. Pour l’histoire de leur village, le résultat n’en est que plus beau.
Au début de l’activité qui n’était pas encore l’aventure, et encore moins l’épopée qu’allait vivre ce tri , Gaston Sengès, dessinateur industriel et André Falba, artiste-peintre et maquettiste, se sont trouvés un point commun pour « s’occuper » intelligemment. Un peu plus tard, Yvon Godefroy a rencontré André. De fil en aiguille, Yvon et André ont parlé de généalogie et d’histoire. Yvon avait travaillé avec Gérard Brusson – famille des plus connues, pour son entreprise de pâtes mondialement connue au début du XXe siècle- sur les archives municipales. Nos trois compères se sont donc retrouvés autour du projet de la maquette du Castrum de Villemur. Les trois amis sont différents, par leur sensibilité, leur culture, en un mot par leur propre histoire. Mais l’alchimie va vite prendre.

maquette castrum

La maquette du castrum de Villemur, exposée à la Tour de Défense de Villemur

A tous les stades de la réalisation de la maquette,il faut s’imaginer les centaines d’informations, de documents et de brochures, de livres à rechercher, à consulter, vérifier l’origine des informations, contrôler les sources, etc … Ce qui a, peut-être, pu paraître comme un loisir à son tout début, est devenu une véritable entreprise historique. Il n’est plus question d’à peu près : penser au traçage, découpage, collage, rechercher le meilleur matériau, respecter l’échelle au 1/200e, les cotes, les courbes de niveaux, l’étiage du Tarn (niveau moyen le plus bas d’un cours d’eau). La fabrication de la maquette va demander 4100 heures de travail pendant quatre ans, soit une moyenne de 2,80 heures par jour. C’est assez considérable ! Une fois finie, la maquette mesure 2,60 m x 2 m. Afin d’être vivante et pédagogique, la maquette sera prochainement accompagnée de panneaux relatant les principaux événements qui ont jalonné sa construction.

.
Forts de leur tâche accomplie notre trio va se constituer en association et la baptiser les Amis du Villemur historique (A.V.H).
L’association « Les Amis du Villemur Historique » est donc créée en 2001, déclarée à la préfecture et parait au journal officiel de la Haute Garonne le 22 septembre 2001 sous le N° 420. Son objet est : reconstitution de la cité fortifiée de Villemur au Moyen-âge ; recherche de documents concernant cette période. Après quoi il est temps de montrer la maquette au public, l’inauguration en présence des édiles municipaux a lieu en août 2002. A la suite du décès d’André Falba, Yvon Godefroy mobilise les énergies pour pérenniser l’association. Sa ténacité est récompensée, un nouveau bureau est constitué, étoffé de personnes compétentes en histoire et en généalogie, il s’ensuit une modification des statuts le 11 décembre 2008.

 

Comments are closed.