Document : le livre d’or des Morts pour la France de la commune de Villemur-sur-Tarn

Commentaires fermés sur Document : le livre d’or des Morts pour la France de la commune de Villemur-sur-Tarn Villemur dans la guerre 1914-1918

Les livres d’or des Morts pour la France de la Première Guerre mondiale

 

 Présentation

1. Les Morts pour la France

Dès 1914, la qualité de “mort pour la France” est attribuée aux civils et aux soldats victimes de la guerre ; ainsi, tout au long du conflit, le ministère de la Guerre tient à jour un fichier de tous les soldats honorés de cette mention qui répondait à des critères précis : seules les personnes décédées entre le 2 août 1914 et le 24 octobre 1919, morts sur le champ de bataille ou à cause de dommages directement imputables au conflit, étaient susceptibles de la recevoir.

2. Le Livre d’or

livre d or

“L’Express du Midi ” du 26 juin 1918.

Par la loi du 25 octobre 1919, « relative à la commémoration et à la glorification des morts pour la France au cours de la Grande guerre », l’Etat lance le projet d’un Livre d’or comprenant les noms de tous ces héros jusqu’alors anonymes, qui serait déposé au Panthéon.
Le ministère des Pensions, nouvellement créé, est chargé d’établir, à partir du fichier existant, la liste des Morts pour la France de chaque commune ; il l’adresse en 1929 aux maires qui la contrôlent et l’amendent. Des correspondances témoignent souvent de ces échanges entre les deux parties.
Toutefois, les décalages entre les noms figurant sur les monuments aux morts et ceux des Livres d’or proviennent du fait que la liste du ministère est établie en 1929 alors que les monument aux morts ont presque tous été érigés entre 1920 et 1925. (Voir plus bas les décalages sur la liste de Villemur)
En 1935, la présentation matérielle du futur Livre d’or est fixée : 120 volumes devaient être imprimés en plusieurs exemplaires, dont un serait déposé au Panthéon. Les contraintes budgétaires, puis le début de la Seconde Guerre mondiale, mirent fin au projet, en laissant subsister la documentation préparatoire.

 

 Les listes par commune

Les Archives nationales conservent ainsi pour chaque commune française, la liste des soldats Morts pour la France, classée par ordre alphabétique des localités du département concerné (suivant la nomenclature de 1930).
Ces listes nominatives communales permettent de connaître pour chaque soldat les nom et prénom, date et lieu de naissance, grade et régime d’appartenance, date et lieu de décès. Le lieu de sépulture, en revanche, n’est pas indiqué.
En principe, les personnes mentionnées sont celles qui sont nées ou résidaient dans la commune au moment de la mobilisation, mais un flou a longtemps subsisté sur cette question ; c’est ce qui explique, pour une part, les divergences entre les listes communales de Morts pour la France et les noms portés sur les monuments aux morts.

Le livre d’or de Villemur-sur-Tarn

Quelques remarques sur cette liste :
Certains noms de soldats n’apparaissent pas sur cette liste, alors qu’ils figurent sur le monument aux morts de Villemur, toutefois, on retrouve leurs noms sur les livres d’or d’autres communes.
Livre d’or Bessières : Jules BAILHÉ
Livre d’or Toulouse : Emile BERTRAND, Jean Marie PORTES, Adrien SOULIÉ
Livre d’or Montauban : Jean-Marie BIRBET
Livre d’or Vacquiers : Clovis BLAQUIÈRES
Livre d’or Paullac : Jean FAVAREL
Livre d’or Villematier : André FOURASTIÉ
Livre d’or Bondigoux : Emmanuel GAY.
Livre d’or Lacaune : Jean JACOBÉ de NAUROIS
Livre d’or Tauriac : Pierre Victorien MAURY
Livre d’or La Magdeleine sur Tarn : Joseph MAZAS
Livre d’or Beauchalot : Pierre PÉRISSÉ
Livre d’or Alès : Jean ROUCOLLE

Trois noms de soldats sont mentionnés alors qu’ils ne figurent pas sur le monument aux morts.
Elie Célestin GOURMANEL né le 13/5/1889 à Villemur (Magnanac) soldat du 15e R.I mort à Wytschaete (Belgique) le 4/11/1914. Son nom figure sur le monument aux morts de Tauriac (81)
Marie Ildephonse Georges CAVELLE né le 18/9/1880 à Liancourt (80) soldat du 17e R.A.C mort le 30/9/1918 à l’Hôpital Complémentaite n°1 de Vannes (56) suite de maladie contractée en service. Il est inscrit sur le livre d’or de Villemur qui était sa dernière résidence connue, la famille CAVELLE habitant dans l’Aisne s’était réfugiée à Villemur.
Joseph Janvier DELPY né le 19/9/1897 à Moulis (09), soldat du 57e R.A.C, décédé à l’Hôpital n°60 de Toulouse le 7/11/1916 des suites de maladie. Maréchal-ferrant de profession, son dernier domicile connu était Villematier, sa fiche a été envoyée par erreur à Villemur.

Ne figurent pas sur cette liste alors qu’ils sont inscrits sur le Monument aux Morts :
Pierre BALAT (°1876), Fernand BÉCADE, Albert GAY, Germain LACAUX, Hubert LAGRANGE, Jean Martial LONDRES, Donatien MARAMBAT, Jean PENDARIES, Hippolyte RATIER, François VACQUIÉ.

JCF/AVH 11/2018


Sources :

Archives Nationales, salle des inventaires virtuelle. ( https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr )
Archives Départementales de la Haute-Garonne, registres matricules. (http://archives.haute-garonne.fr)
Mémoire des Hommes http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/
Memorialgenweb. http://www.memorialgenweb.org/

 

Comments are closed.