De la S.G.E à Labinal en passant par Molex

Commentaires fermés sur De la S.G.E à Labinal en passant par Molex Villemur, ville d'histoire

sge a la une
pub morane sge

Publicité de la S.G.E en 1956

C’est en 1926 qu’un groupe d’ingénieurs, de techniciens et ouvriers, aidés par quelques concours financiers, fonde, sous l’autorité de M. Pierre Compte la Société Générale d’Equipements pour l’automobile, la locomotion aérienne et toutes applications spéciales de l’électricité. Le siège social se trouve 40, quai National à Puteaux, dans la banlieue ouest de Paris. En 1936 elle achète une usine à Vire dans le Calvados qui lui permet d’assurer des fabrications de grande série. De 1926 à 1940 la société équipe près de 90% des avions fabriqués par les constructeurs français. Après l’armistice de 1940 il est décidé d’implanter une usine en zone libre, près des usines d’aviation de Toulouse (Latécoère, Dewoitine, puis SNCAM, puis SNCASE fin 1940)

 

usine au debut

L’usine à ses débuts

C’est dans les bâtiments de l’ancienne scierie Sabatier que la Société Générale d’Equipements s’est implantée en 1941, mais ce n’est qu’à partir de 1945 que l’usine commence à assurer des fabrications importantes. L’usine SGE de Vire dans le Calvados qui a beaucoup souffert des combats de juin 1944, voit plusieurs de ses fabrications déplacées sur celle de Villemur ce qui va aider cette dernière dans son expansion.Dans les années 1950, le site de Villemur se spécialise dans la fabrication des équipements électriques, canalisations préfabriquées pour l’automobile, en particulier Simca, et pour l’aviation.

Aux divers services de fabrication viennent se greffer un centre médico-social, un restaurant d’entreprise et un centre d’apprentissage permettant le recrutement des ouvriers professionnels et des agents techniques. Un programme à la construction est établi par une coopérative formée par le personnel, ainsi la “Cité Verte” verra le jour au début des années 1960.

Les liens sociaux sont resserrés par la publication du journal d’entreprise “S.G.E. Contact”, ainsi que par le club sportif, la “Société Gymnique Educative Villemur ” dont les clubs de tennis et football sont les fers de lance, évoluant sur les terrains du site de Bernadou. La S.G.E s’implique fortement dans la vie de la ville : la preuve ? Les 25 ans de la société donnent lieu  au mois de juin 1966 à des fêtes mémorables dont beaucoup d’entre nous se souviennent.

 

 

L’activité grandissante de la S.G.E l’amène à fusionner en 1959 avec une autre grande société : la Précision Mécanique Labinal.labinal
Les clients s’appellent Dassault, Matra, Sud-Aviation : c’est à Villemur que sont fabriqués entre autres les câblages électriques des Mirage III ou de la Caravelle. L’arrivée d’Airbus dans les années 70 va accroître cette activité, alors que l’effectif du personnel est de 1.400 employés. L’atelier de câblage auto équipe les Simca, Unic, Saviem…les clients de l’électro-ménager s’appellent Laden, Hoover, Bonnet… La nécessité de s’étendre conduit l’entreprise à ouvrir deux nouveaux sites : Labastide-St-Pierre dans le Tarn-et-Garonne à 15 m de Villemur (1969), et Cahors dans le Lot (1970) .

cinchEn 1973, débute la sous-traitance des cartes électroniques pour I.B.M qui la retire en 1992 provoquant près de 200 licenciements.En 1977 changement de nom : la société s’appelle désormais Cablauto-SGE.

L’activité connectique se poursuit avec le rachat de Cinch en 1989. snecma labinal valeoDans les années 2000, Labinal est racheté par le groupe Snecma qui restructure, l’activité automobile est cédée à Valéo, la société Connecteur Cinch reste dans le giron de Labinal.

 

 

molexEn 2004 la société américaine Molex rachète la partie automobile de Connecteur Cinch à Labinal, ce dernier continue de produire, depuis Villemur les câblages à destination du secteur aéronautique. Le 23 octobre 2008, « coup de théâtre », la direction de Molex annonce la décision de fermeture de presque toutes ses activités en Europe dont le site de Villemur.
Près de 300 personnes sont licenciées, Cette fermeture d’une usine bénéficiaire, et ces licenciements ont donné lieu à une longue procédure judiciaire menée par les salariés licenciés et leurs organisations syndicales, entre 2009 et 2014.

manifestation molex

Les Molex manifestent à Villemur

Une longue bataille juridique débute qui ne trouvera son épilogue qu’en 2016, où un arrêt rendu par la cour d’appel de Toulouse le 9 août 2016 a jugé que le licenciement de 191 salariés était sans cause réelle ni sérieuse, et leur accorde environ sept millions d’euros d’indemnités.

vmiCréée en 2009 sur les cendres de l’usine de Villemur, la société VMI (VilleMur Industrie) reprend une partie des actifs de Molex et continue d’exploiter l’ancien site industriel avec un effectif d’une soixantaine de salariés.

En 2012, une nouvelle usine de production de câbles électriques Labinal est inaugurée.safran En quittant les anciens locaux, le groupe Safran investit 12 millions d’euros dans le site de « Pechnauquié », qui avec cette unité de production moderne, doit mieux répondre aux augmentations de cadence des avionneurs. Aujourd’hui, plus de 700 salariés travaillent  sur ce site.

 

vue aérienne sge

Vue aérienne de la S.G.E dans les années 1950

JCF /AVH /2017

Comments are closed.