Un ” Festival Henri IV ” … en 1897 !

Commentaires fermés sur Un ” Festival Henri IV ” … en 1897 ! Regards sur le passé. Faits marquants, anecdotes et histoires insolites

Un « Festival Henri IV »… en 1897 !

 

 

 Parmi les nombreuses expositions dues à l’initiative de l’AVH et de l’ASPV, celle consacrée à Henri de Navarre vicomte de Villemur en 2019, obtint un franc succès, tant par les documents historiques proposés,  que par les diverses mises en scènes.
Nos costumières bénévoles s’étaient surpassées pour l’occasion et les reconstitutions historiques ont ravi quelques milliers de visiteurs.

fresque expo henri de navarre

1. Souvenirs de l’exposition 2019

 

affiche festival henri

2. Affiche du “Festival Henri IV “

Cette manifestation en a rappelé une autre plus ancienne, restée dans toutes les mémoires, je veux parler du premier « Festival Henri IV » en 1997.

L’idée de proposer une fête historique mettant en scène le roi de Navarre et son passage à Villemur le 12 mars 1585 trottait depuis belle lurette dans la tête de Marcel Peyre, historien local. Sa rencontre avec le docteur Robert Mosnier, féru d’histoire autant que de médecine, fut déterminante.

Ainsi, en 1996 naquit « L’Association Henri IV ».

Des idées aux actes ! L’année suivante, le 8 juin 1997, l’association, forte de très nombreux bénévoles regroupant Villemur, les hameaux et les communes du canton, présente le premier « Festival Henri IV »

 

 

programme festival henri

3. Programme des festivités du 8 juin 1997

Autour de cet événement, la ville entière se transforme, les animations foisonnent, quelque 800 participants costumés déambulent dans les rues de la cité entièrement décorée.
Le succès est phénoménal, environ 12 000 personnes sont au rendez-vous ! Le spectacle est magnifique !

images festival henri

4. Quelques images de cette journée mémorable

Le plus difficile sera ensuite de pérenniser cette manifestation qui va s’essouffler au fil du temps, pour émigrer ensuite en 2003 au parc de Bernadou avec moins de faste certes, mais en respectant toutefois la tradition d’une grande fête culturelle agrémentée d’agapes conviviales tels marché gourmand et repas champêtre.

le festival a bernadou

5. Le festival émigre au parc de Bernadou

Mais en fait, savez vous que le premier festival Henri IV a eu lieu le 3 octobre 1897 ?
Depuis quelques années  j’avais archivé une coupure de presse parue dans le quotidien « L’express du Midi » relatant cet événement. Peut-être d’ailleurs que Marcel Peyre connaissait l’existence de cette fête et s’en était inspiré pour son projet ? Aussi quand Jean-Luc Mouyssac, chasseur de cartes postales et photos anciennes me fit part de sa trouvaille, je fis le rapprochement !
Sa trouvaille est tout simplement une photo de cet événement prise le 3 octobre 1897 ! Certes la photo est un peu jaunie, mais en la regardant attentivement, elle est riche de détails.

photo originale ancienne du festival

6. La photo originale de 1897

Voilà le programme des festivités de la Saint-Michel 1897 tel que relaté par le quotidien « L’Express du Midi »

article de l express du midi

7. L’article paru dans” l’Express du Midi”

VILLEMUR. La fête de Saint-Michel.

Aujourd’hui dimanche, grande cavalcade historique, à l’occasion de la fête de Saint-Michel.

Ordre et marche de la cavalcade :

Cortège de la ville. Premier groupe : hommes d’armes à pied, arbalétriers.
Deuxième groupe : gouverneur de la ville Reyniès (escorté de ses pages) ; consuls de la ville Jehan du Thuc, Michel Mestre, Astorg Gibertus, Arnaud Carrat, arbalétriers à pied.

Cortège d’Henri de Navarre. Premier groupe : hérauts d’armes, trompettes à cheval.
Deuxième groupe : porte-étendard, seigneurs à cheval, Henri de Navarre, pages à cheval, seigneurs de la Cour, prince de Condé, vicomte de Turenne, Roquelaure, Béthune, Duplessis, etc…
Troisième groupe : piqueurs à pied, meute de chiens.
Quatrième groupe : Seigneurs de la suite d’Henri de Navarre, cavaliers avec étendards.

A 3 heures 30 de l’après-midi, 21 coups de couleuvrine annonceront le prochain départ.
La cavalcade se formera en deux parties. Le cortège de la ville sortira de la mairie pour se rendre sur l’esplanade Notre-Dame.
Le cortège d’Henri de Navarre après s’être formé sur la rive gauche, se mettra en marche à 3 h 12 pour rentrer en ville à 4 h.
Sur la place Notre-Dame, le premier consul Jehan du Thuc offrira les clés et prononcera une allocution de bienvenue.
Après la réponse d’Henri de Navarre la cavalcade continuera sa marche par la grand’Rue, le faubourg Saint-Jean, la porte de l’Hospital, la rue d’Entajac, la rue Saint-Michel, la rue Malpel, la rue Lapeyre, la rue des Stradelis, allée Notre-Dame, grand’Rue et place de la Maison Commune où aura lieu la dislocation.

Des quêtes pour les pauvres seront faites sur le parcours, le produit de ces quêtes sera réservé aux indigents. Les dépenses d’organisation et les frais généraux de la cavalcade étant supportés par les adhérents et la commission des fêtes.

Nous sommes heureux d’informer le public que la Compagnie des Chemins de Fer du Midi a prolongé jusqu’au mardi 5 octobre inclusivement, la validité des billets aller et retour, délivrés le 2 et 3 octobre à l’occasion des fêtes de la Saint-Michel.

 

On ne peut que louer le comité des fêtes de l’époque – il y a tout de même 124 ans ! – pour l’organisation d’une telle fête. Et l’on peut penser que quelques uns de leurs descendants, organisateurs ou bénévoles en 1997 avaient de qui tenir !

Quelques précisions sur cette photo.
Même si elle est surexposée, surtout sur les sujets au second plan, cette photo est d’une belle netteté dans sa partie inférieure.
La photo a été prise de l’entrée de la rue de la République (la Grand’Rue) en regardant vers la place Mandela, autrefois Esplanade Notre-Dame.

croix angle rue republique

La croix portant la date du 25 mai 1802

Autres remarques :
– Au centre de la photo, on voit le cortège historique, avec en tête Henri de Navarre à cheval
– La foule est extrêmement dense de part et d’autre du cortège.
– La quasi-totalité des hommes porte chapeau, beaucoup de canotiers, de feutres aussi. Les femmes également portent chapeau. – Les spectateurs sont bien habillés, c’est jour de fête !
– Quelques parapluies sont visibles, c’est certainement pour se protéger du soleil.
– Remarquez le magnifique carrousel devant la place Mandela.
– La croix sur le mur de la maison de gauche (Actuellement salon esthéticienne) est toujours en place. Elle porte la date du 25 mai 1802, la photo étant due à la perspicacité de Pierre Villa.  A l’époque cette photographie, la maison était la propriété de Jean-Marie Brusson, épicier. (Un très lointain parent à la branche Brusson Jeune)
– En lieu et place de l’agence bancaire « Crédit Agricole » s’élevait ce qui était dans l’Ancien Régime « le grenier à bois de Monsieur le Vicomte ». A l’époque de la photo, il était devenu immeuble d’habitation ; sur la façade on devine la raison sociale du locataire, le tailleur Louis Béringuier. Cet immeuble s’effondrera au cours de l’inondation de 1930. Plus tard transformé en garage, (garage Defis) puis silo,(Les Silos de Gaillac) enfin banque.(Crédit Agricole)
– Sur le même côté les maisons Carrère et Grimal . En 1897 la première appartenait à Jean Brusson, le fils de l’ancien maire Antoine Brusson. La seconde était habitée par le Docteur Camille Coulom.
– A droite de la photo on aperçoit un pan de mur de l’ancienne maison éclusière occupée par la famille Ayral.
– Dans l’angle droit de la photo, trois messieurs empruntent la rampe qui descend vers le Moulin et le Tarn.

explications photo festival

9. Quelques explications sur la photo

Merci encore a Jean-Luc Mouyssac qui grâce à cette photo nous a permis cet émouvant voyage dans le passé.

JCF / AVH Mars 2021

Sources :
Le quotidien ” L’Express du Midi” du 3 octobre 1897, (Rosalis, la bibliothèque numérique de Toulouse)

Illustrations :

1, 2, 3, 5 : coll. Jean-Claude François. 4 : Villemur Infos juillet 1997. 6 : coll Jean-Luc Mouyssac. 7 : Rosalis, bibliothèque numérique de Toulouse. 8 : Pierre Villa 9 : Mouyssac/François

 

 

Comments are closed.

error: contenu protégé !